Présentation  
Histoire  
Tourisme  
Jardin médiéval  
Environnement  
Transport  
Renseignements techniques  
Plan de la commune  
 Environnement Taille du texte  Télécharger la page en pdf
Désherbage alternatif  Le tri sélectif  Gestion différenciée des espaces verts  Energie 
 Votre commune s´engage, pourquoi pas vous ?
De nombreuses études ont permis de mettre en évidence l’implication des pesticides dans la pollution des eaux. Les herbicides utilisés dans les bourgs se retrouvent très souvent dans les cours d’eau ! Tout applicateur de pesticides (agriculteurs, collectivités et services publics, particuliers) est donc responsable de la qualité de l’eau et se doit de tout mettre en œuvre pour l’améliorer.

A son niveau, comme de nombreuses municipalités, la commune s’est engagée dans une démarche de modification de ses pratiques de désherbage. Elle ne réalise plus de désherbage chimique sur ses espaces et donne la priorité à des techniques de désherbage plus respectueuses de l’environnement. Bien entendu ce choix n’est pas sans entraîner de désagréments aux yeux de certains d’entres nous. Le fait de ne plus traiter chimiquement, peut entraîner dans certains cas une présence plus visible de végétation spontanée. Ce nouvel aspect du paysage urbain ne doit en aucun cas être assimilé à une forme de laxisme de la part des services techniques ou des élus.

En fonction des modes de désherbage retenus par la commune, vous aurez l’occasion d’apercevoir les services techniques brûler, faucher, arracher ou biner l’herbe le long des rues et sur certaines zones du centre bourg. Nous vous invitons à les encourager dans leurs efforts pour la reconquête de la qualité de l’eau, et à faire preuve d’indulgence si quelques « mauvaises herbes » venaient à réapparaître quelques jours après leur passage (la présence ponctuelle de végétation spontanée ne doit pas remettre en cause le choix du non chimique).
 Désherbez devant chez vous, mais sans désherbant chimique !
Pour accompagner la commune dans cette démarche, vous pouvez à votre tour choisir de désherber devant chez vous mais aussi dans votre jardin sans employer de désherbant chimique ! Le binage, l’arrachage, la fauche, la tonte, le balayage ou le paillage peuvent pallier l’usage de traitements chimiques et permettre aux services techniques d’économiser du temps afin de le consacrer davantage aux secteurs les plus difficiles à gérer. Tous ensemble, changeons nos pratiques ! Au travers de ses nouvelles méthodes de désherbage, votre commune montre l’exemple à suivre, alors accompagnez-la !
  • En réfléchissant vous aussi à la place de la «mauvaise herbe » dans le centre bourg.
  • En considérant qu’un endroit non désherbé n’est pas synonyme de saleté.
  • En acceptant chacun à son niveau de jouer un rôle actif pour aider la commune à désherber sans désherbant.
N’oubliez pas !  La qualité de l’eau c’est l’affaire de tous !
 Déchetterie

Ferraille, encombrants, gravats, peinture, solvants, batterie, journaux, revues, cartons, huile de friture, huile de vidange, meubles, métaux, verre, matelas, ficelle, moquette, bâches plastiques, appareils ménagers, appareils informatiques, polystyrène, déchets verts, etc.

BRETEIL

ZA de la Nouette

Lundi, mercredi, jeudi et vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 18h

Samedi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30

Montauban
ZA La Gautrais
Lundi, mercredi, vendredi 8h30-12h30/14h-18h,
Mardi 14h-18h,
Samedi 9h-12h30/13h30-17h

 Collecte DASRI
Collecte des Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI), à savoir les boites d’aiguilles usagées des particuliers en automédication, à la déchetterie de Montfort (horaires d’ouverture habituels).
Renseignements : SMICTOM 02 99 09 57 26.

Désherbage avec eau chaude
Rapport sur la qualité de l´eau potable

Jardiner au Naturel

La charte « Jardiner au naturel, ça coule de source ! » est un engagement pris entre les collectivités, associations et jardineries d’un territoire. Le but de la charte est de faire baisser durablement la vente des pesticides tout en augmentant la vente des alternatives non chimique. En signant cette charte, les jardineries s’engagent à conseiller leurs clients vers des techniques de jardinage au naturel et à mettre en avant les solutions sans pesticides dans les rayons. Pour ce faire, les collectivités et associations mettent en place des formations pour les vendeurs, mettent à disposition des jardineries des supports de communication à mettre en magasin et assure la communication et la sensibilisation du public.

Questionnaire sur étude ´Recyclerie´ du SMICTOM

Dans le cadre de sa politique en faveur de la réduction des déchets et conjointement à sa volonté d´accompagner des initiatives sur son territoire, le SMICTOM Centre Ouest lance une étude de faisabilité, réalisée avec le soutien financier de l´ADEME Bretagne, pour le montage d´un dispositif ´Recyclerie´ pouvant couvrir les besoins des 7 intercommunalités adhérentes au syndicat.
Le présent questionnaire doit permettre de mieux connaitre les pratiques de réemploi des habitants du territoire et leur influence sur le projet.´

Intranet Pro